Mathématiques grandeur nature !

Cet article retrace la réflexion autour des mathématiques "grandeur nature" qui a été faite par le groupe de réflexion académique durant l’année 2020-2021

En lien avec la thématique de la semaine des mathématiques 2021 : "Mathématiques et société" mais aussi en accord avec celle de l’année à venir "Mathématiques en forme(s) !", le groupe de réflexion académique sur l’enseignement des mathématiques en cycle 3 a proposé quelques pistes autour de Mathématiques grandeur nature. Ce groupe, piloté par l’inspection pédagogique de mathématiques, est constitué d’enseignants du 2nd degré et de conseillers et formateurs du 1er degré.

Utiliser l’environnement proche des élèves pour y déceler la présence des mathématiques est une approche qui se développe de plus en plus régulièrement, elle permet de mettre du sens sur notre discipline et de la rendre plus accessible aux élèves. Ainsi, diverses propositions d’utilisation et d’aménagement au sein même des établissements ont été faites. Voici quelques exemples (qui seront enrichis l’année prochaine).

  • Travail sur les automatismes
    En utilisant un espace souvent traversé par les élèves, il est possible de travailler certains automatismes. Ainsi, dans l’exemple ci-dessous les tables de multiplication ainsi que la notion de pourcentage a pu être mise en avant (collège du Clos Saint Vincent à Noisy-le-Grand)
  • Construction du mètre carré
    Au collège Le vieux Chêne de Chessy, des élèves de 6ème ont réalisé un "mètre carré étalon" avec les outils de tracé de la salle de mathématiques. Ainsi, au milieu de la cour ils ont réalisé, avec l’aide d’un agent technique, ce mètre carré jaune que nous voyons sur les photo ci-après. Ce visuel a permis aux élèves de se familiariser et de mieux se représenter cette unité d’aire.


  • Pixel Art
    Cette représentation du mètre carré a été l’occasion pour deux classes 6ème de réaliser une représentation de ce dernier, sous forme d’un Pixel Art composé de 100 carrés de 1dm de côté. L’assemblage a été affiché dans la salle de mathématiques, ainsi les élèves l’avaient ensuite sous les yeux.

  • Aires, volumes et capacités autour de nous
    Dans le même état d’esprit, des affichages ont été proposés permettant de mettre en lien des lieux de l’établissement avec des unités usuelles. Cela permet de travailler sur la comparaison entre celle-ci mais aussi les ordres de grandeur.





  • Illusion d’optique
    Sur un temps plus long, par exemple autour d’un EPI, il est aussi possible d’impliquer les élèves dans un travail autour des proportions et de l’illusion d’optique en leur proposant de réaliser par exemple une anamorphose géante. C’est ce qui a été fait au collège Liberté de Drancy comme le montre l’illustration ci-dessous.