Vidéo n°2

Expérimentation du groupe lycée - Analyse d’une vidéo

Vidéo "Mathématiques et Applications"

Fiche outil
Repérer les éléments qui permettront d’engager une discussion autour de la prestation de l’élève avec l’objectif de le faire réfléchir sur les éléments à modifier ou à améliorer.

Temps 1 : Oral de 5 minutes

QUESTION PROBLÉMATISÉE
La question est-elle clairement explicitée ? Le contenu est-il problématisé ?
Le candidat explicite dès le début son sujet : « Y-a-t-il une limite à l’application des mathématiques à la vie réelle ? ». Le contenu n’est pas problématisé, le candidat donne une suite d’exemples dans lesquels il montre que l’on peut utiliser des résultats qui à priori sont plutôt surprenants pour des « non spécialistes ».
Il faut retravailler une problématique claire pour affiner le sujet et ne pas aller dans toutes les directions.
Le candidat devrait être moins dans la vulgarisation. Une vidéo intéressante peut lui être proposé :
https://www.youtube.com/watch?v=GnZQOb9YNV4&ab_channel=AuDiMath

CHEMINEMENT DE LA PENSÉE
Comprend-t-on pourquoi le candidat a choisi cette question ? Y-a-t-il une vraie construction dans le discours ? Le plan est-il clair pour le jury ?
Le candidat souhaite montrer que certains résultats parfois étonnants peuvent avoir des applications et qu’il ne faut pas réduire l’utilisation des mathématiques aux utilisations « quotidiennes ». Il propose d’argumenter la place des mathématiques en particulier pour des élèves qui n’aiment pas les mathématiques. Le plan est clair et sa construction est graduée.
-  Introduction
-  Exemples d’application concrètes des mathématiques
-  Concepts mathématiques ayant une application en électronique et en physique
-  Ouverture vers des notions qui n’ont pas encore trouvées d’application
-  Conclusion

POSTURE
Au niveau de la voix (volume, intonation, rythme …) Au niveau de l’expression corporelle (regard, posture …)
Le débit est trop rapide. Le candidat semble à l’aise avec son propos. Le vocabulaire est parfois un peu familier. Une attitude relâchée qui dessert la conviction et l’engagement dans le propos .
Il faut retravailler avec le candidat sa posture, en effet le jury est composé de « spécialistes », il n’a donc pas besoin d’adopter une attitude aussi relâchée pour capter leur attention.

Temps 1 : Ancrage dans les enseignements de spécialité
Savoirs mis en jeu Les pourcentages,
Les suites,
La fonction exponentielle,
Les vecteurs,
Le nombre complexe i .
Appropriation des savoirs Une trop grande superficialité dans le propos conduit à douter des connaissances réelles de l’élève : « l’exponentielle c’est facile, c’est graphique … »
L’affirmation lim (1+2+ …+n)=+∞ est-elle fausse ? La prise en compte du cadre ne semble pas maitrisé.
Traitement des savoirs L’élève donne l’impression que les notions citées ne sont que des outils sans existence propre. « Les pourcentages, ça sert dans … », « i est un outil utile en physique …. ».
Rigueur Le propos est trop vulgarisé, les objets mobilisés sont présentés comme s’ils n’étaient vus que par des « non spécialistes ».