Vidéo n°4

Les membres du groupe lycée vous propose l’analyse d’une vidéo

Vidéo "Peut-on tout modéliser ?"

Fiche outil
Repérer les éléments qui permettront d’engager une discussion autour de la prestation de l’élève avec l’objectif de le faire réfléchir sur les éléments à modifier ou à améliorer.

Temps 1 : Oral de 5 minutes

QUESTION PROBLÉMATISÉE
La question est-elle clairement explicitée ? Le contenu est-il problématisé ?
Le candidat énonce sa question dès la première phrase « Peut-on tout modéliser ? ». Le contenu n’est pas problématisé autour de la question posée. Les exemples fournis servent davantage à montrer qu’il faut prendre en compte les limites d’une modélisation (dues à plusieurs facteurs qui sont cités : événements imprévisibles, non prise en compte de tous les facteurs …).
Il faut amener le candidat à recentrer son questionnement et à articuler son contenu autour de sa problématique.
Il faut retravailler la phrase de conclusion : « Deux exemples ne permettent pas d’affirmer que l’on peut modéliser toutes les situations ».
Des suggestions peuvent être proposées : introduire la modélisation de Volterra ; expliciter les paramètres sur le premier exemple (lions/zèbres) puis utiliser le deuxième exemple (requins/hippocampe) dans un deuxième temps pour illustrer que ces paramètres (trouvés statistiquement) sont relatifs aux différents types de populations ; mieux démarquer les deux exemples et expliquer en quoi ils illustrent des modélisations qui sont différentes.

CHEMINEMENT DE LA PENSÉE
Comprend-t-on pourquoi le candidat a choisi cette question ? Y-a-t-il une vraie construction dans le discours ? Le plan est-il clair pour le jury ?
Le candidat motive sa question en rapport avec son projet d’orientation : dans le domaine de la finance, le candidat aura besoin de faire des modélisations. Le discours est construit mais le plan ne répond pas à sa problématique.
-  Introduction : présentation de la question et du choix
-  Modélisation proie/prédateur
-  Modélisation de l’évolution d’une population
-  Conclusion
-  Ouverture : les limites d’une modélisation
-  Les applications de la modélisation

POSTURE
Au niveau de la voix (volume, intonation, rythme …) Au niveau de l’expression corporelle (regard, posture …)
L’énonciation est claire, le propos est engagé mais le rythme est trop rapide. Le candidat est assis durant l’enregistrement, mais son regard et sa gestuelle appuient son discours.
La mise en place de temps de silence permettrait de rythmer le discours et d’aider le jury à suivre le propos. Il faut anticiper des explications qui pourraient être données dans le second temps de l’oral.

Temps 1 : Ancrage dans les enseignements de spécialité
Savoirs mis en jeu Suites,
Ajustements affines,
Les fonctions logarithmique et exponentielle.
Appropriation des savoirs Les savoirs sont assimilés.
Traitement des savoirs Les mathématiques comme outil de modélisation.
Rigueur Les exemples sont traités avec rigueur mais on peut regretter que la notion de fonction exponentielle se restreigne à l’idée d’une fonction croissante.